La contrepèterie : quelle importance ?

Comme un jeu, un divertissement, mais tout à faire remplir de connaissance et de technique. Un concept qui couvre bien les enfants ainsi que les adultes peu importe leur catégorie d’âge. En effet, il est question de la contrepèterie une sorte de jeu de mots. Néanmoins, certaines personnes cherchent toujours à connaître non seulement la quintessence de cette dernière, mais aussi son importance.

Des précisions sur la contrepèterie

Comprenez la contrepèterie comme il vous est permis de vous amuser avec le langage en broyant les syllabes et les phonèmes de sorte à en détourner le sens. Allez sur le site pour jouer à la contrepetrie avec solution. En effet, elle provient de François Rabelais. En 1532, on découvrait cet exercice dans le live dénommé Pantagruel. C’est donc dans cet ouvrage qu’on lisait les deux premiers exemples, il s’agit de « folle à la messe » qui signifient « molle à la fesse, mais bien plus licencieuse » et le second « À Beaumont-le-Vicomte ».

Le jeu

Seul le son est considéré dans la contrepèterie. Cela voudra dire qu’i doit y avoir une correspondance de phonème. En revanche, l’orthographe du tout nouveau mot peut ne pas être juste. Depuis sa création surtout au XXe siècle, un grand nombre de recueils, traités et compilations ont jaillis des médias français. C’est le cas de Le Canard enchaîné qui en a consacré toute une rubrique nommée « l’album de la comtesse ».
De ce fait, la contrepèterie est devenue un exercice de toute la nation. On peut donc citer les politiciens, les friandises linguistiques, les journalistes ou encore les amateurs des bons vocabulaires. A noter que ce jeu reste jusqu’à cet instant populaire en France comme dans le monde. Joël Martin est l’un des principaux ambassadeurs de cet art. A ce titre, il en a pondre des dizaines contrepèteries. En outre, la presse Canard Enchaîné en sortie au moins dix-sept ouvrages.