Les besoins fondamentaux ou la pyramide de Maslow

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Les besoins fondamentaux ou la pyramide de Maslow - les besoins fondamentaux - soi - La femme et l'amour

Désireux de comprendre le fonctionnement humain et ce qui l'anime, le psychologue américain Abraham Maslow élabora une liste de besoins fondamentaux nécessaires à tout être humain. Selon lui, l'être humain serait doté d'une tendance innée à progresser vers des niveaux supérieurs de santé, de créativité et d'épanouissement. Loin de posséder tous la même puissance, ces besoins fondamentaux se veulent organisés et hiérarchisés.
« Il s'agit d'une hiérarchie des valeurs qui se situe dans l'essence même de la nature humaine en soi. Elles ne sont pas seulement voulues et désirées par tous les êtres humains, mais répondent aussi à un impératif dans le sens où elles sont nécessaires pour éviter la maladie et la psychopathologie. » Hiérarchisés, ces besoins sont donc organisés en fonction de leur importance. Une satisfaction relative de ces besoins est nécessaire pour que puissent émerger des besoins supérieurs. Il s'agit de la fameuse pyramide de Maslow.

Les besoins inférieurs

1 - Les besoins physiologiques (nourriture, hydratation, sommeil, respiration)

Tout organisme humain suit le principe de l'homéostasie, c'est-à-dire un processus automatique qui vise à maintenir un état normal et constant du flux sanguin, permettant ainsi de maintenir la vie. Pour cela, le cerveau envoie des signaux (émotionnels ou physiques) pour que l'individu s'évertue à répondre aux besoins nécessaires afin d'assurer cette homéostasie (sensation de faim pour certains éléments, soif, sommeil, élimination des toxines, etc).
Tant que ces besoins physiologiques ne sont pas satisfaits, l'organisme reste dominé par ces derniers, reléguant, non seulement les autres besoins au second plan, mais aussi toutes les capacités qui s'avèrent inutiles dans la quête de la satisfaction des besoins physiologiques. Tel l'artiste qui oublie tout de sa créativité lorsqu'il est tiraillé par la faim.
Maslow souligne l'importance que tout comportement visant à satisfaire les besoins physiologiques peut aussi servir de canal à toutes autres sortes de besoin. Ainsi la nourriture peut, non seulement répondre au besoin biologique de « carburant », mais aussi combler un besoin d'amour, de dépendance ou de contact.
Les besoins physiologiques sont les besoins les plus dominants chez tout être vivant. En état d'insatisfaction, ces besoins représentent le but unique vers lequel l'ensemble de l'organisme se mobilise, rendant tout autre besoin sans importance, voire inexistant.
Une fois satisfaits, ces besoins physiologiques disparaissent (temporairement), permettant l'émergence d'un autre besoin moins dominant.

2 – Les besoins de sécurité

Les besoins de sécurité englobent les besoins de stabilité, de structure, d'ordre, de justice, de protection, de lois et de limites. Ce besoin de sécurité, s'il est satisfait, permet à l'individu de se libérer de la peur, de l'anxiété et du chaos et induit, chez lui, un sentiment de force et de maîtrise de son monde.
L'organisme peut tout aussi bien se retrouver, dans sa globalité, sous l'emprise totale de ce besoin de sécurité, balayant de son revers tout autre besoin et capacité qui n'est pas nécessaire à la poursuite de ce dessein. Ainsi, un individu, en situation de guerre ou dans des circonstances menaçant son intégrité physique et mentale, voit tout son organisme «assiégé» par ce besoin de sécurité.
En situation pacifique, ce besoin de sécurité se manifeste surtout au travers du désir pour un emploi stable et protégé, le désir d'épargner, la préférence pour ce qui est familier par rapport à l'inconnu, le besoin de vivre dans une société cohérente, etc.
Plus l'insatisfaction de ce besoin est grande, plus la sécurité est recherchée, au travers de l'emploi, d'une source de protection assurée par un autre. Ce sentiment de sécurité se construit dans l'enfance, de part l'assurance de la protection parentale et du sentiment de sécurité ressenti envers la vie par le couple parental lui-même. En son absence, le monde pourra être perçu par l'individu comme hostile et menaçant. Dans son livre « Devenir le meilleur de soi-même », Maslow évoque la névrose obsessionnelle compulsive comme étant l'expression extrême d'une quête de sécurité. Au travers de rituels et de règles, l'individu cherche désespéramment à ordonner et stabiliser son monde, afin de s'assurer qu'aucun danger ne survienne.

Les besoins supérieurs

Lorsque les besoins physiologiques sont satisfaits et que les besoins de sécurité sont relativement comblés, peuvent émerger alors les besoins dits supérieurs.

1- Les besoins d'amour et d'appartenance

Tout individu est animé par des besoins d'amour, d'affection et d'appartenance à un groupe. Le besoin d'amour se manifeste autant par le besoin de donner que de recevoir de l'affection. En l'absence de satisfaction de ce besoin, l'individu ressent une soif de relations ou d'une place dans le groupe social. L'absence de conjoint ou d'enfant est vécue dans une vive souffrance.
Pour de nombreux théoriciens, c'est la frustration des besoins d'amour qui serait à l'origine de l'inadaptation sociale et relationnelle.
Maslow stipule l'importance, grandement sous-estimée par la société, du voisinage, du territoire, du clan, de ses collègues, mis à mal par la mobilité géographique actuelle et des groupes sociaux réduits à leur minimum.

2 – Les besoins d'estime

Tout individu est animé par un besoin ou un désir d'une bonne estime de lui-même. C'est-à-dire une évaluation élevée (en général), stable et fondée de soi, un besoin de respect de soi et des autres, ainsi que de l'estime des autres. Pour Maslow, les besoins d'estime peuvent être classés en deux sous-ensembles :
- le désir de puissance, de performance, d'attentions, d'importance et d'appréciation
- le désir de réputation ou de prestige, de reconnaissance, de confiance au regard du monde, d'indépendance et de liberté.
Si les besoins d'estime sont satisfaits, l'individu expérimente des sentiments de confiance, de valeur personnelle, de compétence, de puissance, d'être utile dans le monde. Si non, des sentiments d'infériorité, de faiblesse et d'impuissance.

3 – Le besoin d'accomplissement de soi

Ce besoin a pour corollaire la satisfaction des autres besoins. Pour être accompli, d'après Maslow, l'individu doit faire ce pour quoi il est compétent. Il doit être vrai avec sa propre nature. Si ce n'est pas le cas, la satisfaction des autres besoins fera émerger un autre mécontentement.
Si les autres besoins sont identiques pour l'ensemble des individus, le besoin de se réaliser varie considérablement d'une personne à l'autre. À chacun de découvrir ce pour quoi il est fait et à quoi il aspire véritablement.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Ajouter un commentaire