Pratiquez la micro-sieste et rechargez vos batteries !

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Pratiquez la micro-sieste et rechargez vos batteries ! - Sommeil - Santé - Etats d'esprit

Pratique de vacanciers, pensent la plupart des gens, la sieste ferait, pourtant, partie de ces habitudes qu'il serait bon de cultiver au quotidien pour son bien-être. Du latin « sixta », qui veut dire la sixième heure, la sieste correspondrait au besoin physiologique de repos qui frapperait tout individu en milieu de journée. Intégrer, dans son emploi du temps, une petite sieste après le déjeuner serait ainsi salutaire pour son bien-être mental et physique et permettrait, non seulement de se relaxer, mais aussi d’accroître sa vigilance et de dynamiser son énergie.
Si beaucoup conçoivent la sieste comme un cycle de sommeil d'une durée d'une heure et demie, un moment de repos de cinq à dix minutes serait amplement suffisant pour recharger ses batteries !

La micro-sieste : une pratique adoptée par les plus grands

Napoléon, Einstein, Léonard de Vinci, Jacques Chirac, bons nombres d'hommes d'affaires et de dirigeants sont de fervents adeptes de la micro-sieste. Pratiquée par de nombreux sportifs et considérée comme une sieste de récupération, la micro-sieste permet, en quelques minutes, de récupérer son énergie et d'être capable d'affronter de nouveaux défis.
Du fait de ces bienfaits, de plus en plus d'entreprises la plébiscitent. Au Japon, elle est même obligatoire dans certaines entreprises. En France, le ministère de la santé en vante aussi les avantages. Vigilance accrue, meilleure performance, diminution du stress, regain d'énergie, les bienfaits de la sieste sont profitables à tous.
Selon les experts, cinq minutes de repos suffisent à l'organisme pour en tirer les bienfaits.
Le plus grand avantage que présente la micro-sieste est qu'elle peut se pratiquer partout et par tout le monde. Cet état de somnolence et de profonde détente ne comportant pas de phase de sommeil profond, ses adeptes sont opérationnels dès leur éveil. Dans les transports, au bureau, assis ou debout, quelques minutes d'inactivité peuvent être ainsi utilisées et représenter un petit moment rien qu'à soi.

La micro-sieste : mode d'emploi

Toutes les 90 minutes, notre organisme connaît une baisse de régime. À la tombée de la nuit, ce rythme de l'organisme marque ainsi le début de chaque cycle du sommeil. D'après les spécialistes de la santé, vers le milieu de la journée (entre 13h et 15h), notre organisme serait programmé pour avoir une baisse d'activité, correspondant à la sixta : la sixième heure. C'est à ce moment que chacun devrait octroyer quelques minutes à son corps et son esprit pour leur permettre de se reposer avant d'attaquer la deuxième partie de la journée.
Jean-Jacques Menuet, médecin du sport et grand défendeur de la sieste, nous offre un petit mode d'emploi pour profiter au mieux de ce petit temps de repos, dont la durée ne doit pas excéder cinq à dix minutes.
Afin de ne pas sombrer dans un sommeil profond, il est conseillé de faire cet exercice assis ou debout. Bruno Comby, polytechnicien et chargé de cours à la Faculté de médecine de Paris, préconise aux débutants de pratiquer cet exercice les yeux fermés, en décontractant autant que possible les muscles du cou, du visage (spécialement les mâchoires) et les épaules. Selon ce spécialiste et grand défendeur de la pratique de la sieste, même si l'état de sommeil n'est pas atteint, cette période de repos permet à l'organisme de récupérer.
Pour entrer dans un état de relaxation, la micro-sieste commence par trois ou quatre mouvements respiratoires.
- Inspirez tranquillement et amplement. L'inspiration soulève en premier le ventre, puis le thorax et enfin, ouvre les épaules.
- Expirez en détendant les muscles, les épaules et le reste du corps
- Pratiquez trois ou quatre fois cette respiration.

Cette respiration permet un ralentissement du rythme cardiaque et induit naturellement un état de repos. Cette petite pause, du fait qu'elle ne possède pas de phase de sommeil profond, n'altère en aucune façon la qualité du sommeil de nuit. Bien au contraire, ajoute Bruno Comby, en se reposant en cours de journée, la micro-sieste permet de diminuer la quantité de sommeil nécessaire au bien-être.

Jean-Jacques Menuet, médecin sportif et sophrologue, a mis en ligne une séance de sophrologie gratuite pour accompagner votre micro sieste. Cliquez ici

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Ajouter un commentaire