Pourquoi bien dormir aide à perdre du poids ?

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Pourquoi bien dormir aide à perdre du poids ? - Santé - etats d'esprit

« Mangez, bougez, dormez ! » Si l'Organisation Mondiale de la Santé met l'accent sur une nourriture saine et équilibrée, ainsi que la pratique d'activités physiques dans son programme de lutte contre l'obésité, force est de constater qu'elle a omis un élément important dans son équation : celui de dormir suffisamment. En effet, si le déficit de sommeil contribue à la prise de poids, une bonne nuit de sommeil est nécessaire à notre métabolisme pour maintenir non seulement la forme mais aussi la ligne !

Pourquoi ne pas dormir fait grossir ?

Des études scientifiques et universitaires ont pu mettre en évidence un rapport de cause à effet entre une courte durée de sommeil (moins de six heures) et l'augmentation de l'obésité. Pourquoi ? Tout simplement car une durée minimale de sommeil est nécessaire au corps pour que son métabolisme fonctionne le plus efficacement possible.
Des études ont pu démontrer que le déficit de sommeil allait de paire avec un déficit de sécrétions hormonales, notamment de l'insuline. Trop peu de sommeil provoquerait une altération du métabolisme du glucose. En effet, avec une baisse de la production d'insuline, le glucose ingéré ne serait plus correctement métabolisé. Ainsi, la privation de sommeil amènerait le corps à expérimenter le même métabolisme qu'un diabète précoce de type II. S'ensuit un cercle vicieux. En déficit de sommeil, la personne aura moins d'énergie, ce qui la poussera à consommer plus d'aliments gras et sucrés que son corps ne parviendra pas à métaboliser de façon optimale, ce qui la conduira à en consommer davantage.
Mais la baisse de la sécrétion d'insuline ne serait pas le seul dérèglement hormonal provoqué par le manque de sommeil. Des études ont montré qu'en cas de restriction de la durée du sommeil, on assistait à une baisse de production de la leptine, hormone de satiété produite par le tissu adipeux et une augmentation, dans le même temps, de la production de ghréline, hormone qui stimule l'appétit. En dormant, notre corps produit les hormones nécessaires non seulement à transformer les glucoses en énergie, mais à produire correctement les hormones nécessaires à réguler notre appétit. On comprend mieux, désormais, l'adage populaire « qui dort dîne. ».


Dormir bien pour maigrir mieux

La durée des nuits de sommeil aurait aussi une incidence sur les résultats des régimes amaigrissants. Une étude universitaire a ainsi pu montrer que si une personne, dormant peu et suivant un régime amaigrissant, parvient à la même perte de poids qu'une personne passant des nuits de huit heures, la perte de poids n'est pas la même. La personne en déficit de sommeil perdrait plus de muscle que de graisse, ce qui serait le signe annonciateur d'une reprise de poids significative par la suite.
Cependant, si dormir permet d'augmenter les résultats positifs d'un régime amaigrissant, il demeure important de suivre quelques conseils pour passer de bonnes nuits. Les diététiciens préconisent ainsi d'éviter les repas copieux et les aliments excitants au dîner, ainsi que de prévoir une plage de deux heures entre la fin du dîner et l'heure du coucher. En effet, plus le dîner sera copieux, plus le temps de digestion sera long. Or, l'endormissement s'accompagne d'une baisse de la température corporelle, ce que la digestion empêche. De plus, la forte consommation de protéines favorise l'état de vigilance, ce qui est contraire à l'état recherché. Il est donc conseillé d'avoir un dîner frugal, pauvre en protéines mais riche en sucre. Car le sucre, contrairement aux idées reçues, augmente la production d'insuline, hormone nécessaire à la production de la sérotonine, hormone provoquant un état de détente et de somnolence, état favorable à l'endormissement.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

style="display:inline-block;width:320px;height:100px"
data-ad-client="ca-pub-5211603583084742"
data-ad-slot="5003539515">

Article(s) complémentaire(s)

Ajouter un commentaire