Pourquoi le thé vert est-il si bon pour la santé ?

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Pourquoi le thé vert est-il si bon pour la santé ? - Santé - Etats d'esprit

Très populaire au Japon et en Chine, le thé vert prend peu à peu sa place dans les placards de nos cuisines occidentales. Pourquoi ? Car les propriétés thérapeutiques de cette boisson ne sont plus à démontrer. Contrairement au thé noir, le thé vert est peu oxydé lors de sa fabrication et conserve donc toutes ses vertus thérapeutiques.
Que possède donc le thé vert que les autres thés ou cafés n'ont pas ? Grâce à ses substances antioxydantes en forte concentration, le thé vert a une action antioxydante de 25 à 100 fois supérieure aux vitamines C et E. Sans compter sur les tanins et vitamines dont il regorge, le thé vert serait à prescrire à qui veut cultiver équilibre et santé.

Des substances des plus antioxydantes

Deuxième boisson la plus consommée au monde après l'eau (pas étonnant quand on sait que le thé vert est la boisson la plus répandue en Chine !), le thé vert intéresse de plus en plus la communauté scientifique quant à ses propriétés thérapeutiques.
Si l'oxydation des cellules est inéluctable et mène au vieillissement et à la dégénérescence de notre organisme, le thé vert serait un très bon complément en vue d'améliorer son fonctionnement et permettre à notre corps de vieillir le mieux possible. Ses propriétés thérapeutiques seraient surtout dues à la présence de catéchines et de polyphénols. Parmi ces catéchines, c'est l'Epigallocatéchine Gallate (EGCG) qui intéresserait surtout les scientifiques qu'en au bienfait du thé vert. C'est en effet l'EGCG qui aiderait à lutter contre les maladies inflammatoires et coronariennes. Le thé vert japonais contiendrait d'ailleurs plus d'EGCG que le thé vert chinois. Quant à sa teneur en polyphénols (molécule organique végétale), cela dépendrait de la variété de thé vert. Chaque climat produirait des thés de teneurs différentes en polyphénols. Les polyphénols auraient des effets bénéfiques dans la lutte contre le cancer, la dégénérescence des cellules et leur vieillissement ( le polyphénol est d'ailleurs largement utilisé en cosmétique). Tous les spécialistes s'accordent en tout cas à dire que plus le thé vert est infusé, plus il est riche en antioxydants.
Le thé vert posséderait aussi moins de théine (caféine du thé) que le thé noir. Ses effets seraient de plus atténués par la présence de la théanine, un acide aminé participant à la réduction du stress mental et physique.

Ses vertus thérapeutiques

Les propriétés thérapeutiques du thé vert ne cessent d'intéresser le monde scientifique. Malgré des résultats probants, surtout dans le domaine des études menées sur les animaux, les recherches ont encore besoin d'être approfondies sur l'Homme. Néanmoins, certains bienfaits de ces puissants antioxydants ne sont plus à démontrer.

- le thé vert aurait des effets indéniables sur le mauvais cholestérol, notamment les athéromes (plaques de glucides, lipides, calcaires et sang qui se déposent sur les artères). En oxydant ces plaques, le thé vert participerait à leur disparition.
- Le thé vert contribuerait à lutter contre les radicaux libres et le stress causé par les agressions autant externes (UV, tabac, pollution), qu'interne (cancer, diabète).
- Le thé vert, grâce à son fluor, diminuerait la formation de carie dentaire.
- Le thé vert renforcerait aussi la densité osseuse et permettrait de lutter contre la neurodégénérescence.
- Quant à la perte de poids, malheureusement, ce serait son principe actif qui serait vraiment efficace. En boisson, son effet sur la diminution de la masse graisseuse serait quelque peu négligeable.
- En ce qui concerne la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires, citons la réponse du Dr Dimitrios Samaras, chef de clinique à l’Unité nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève, donnée lors d'une interview accordée au site Slate. « Il serait simpliste de dire que seuls une chose ou un type de comportement peuvent prévenir le risque de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Le développement de ces maladies est tellement complexe et les paramètres influençant leur survenue sont tellement nombreux qu’il est plus adéquat d’agir sur une combinaison de facteurs modifiables. » Si le thé vert a en effet des propriétés indéniables qui favoriseraient la lutte contre ces maladies, il serait toutefois dangereux d'accorder au thé vert des vertus miraculeuses.

S'il est conseillé d'en consommer de trois à six tasse par jour, il est utile de rappeler que les polyphénols et les tannins du thé diminuent l’absorption du fer présent dans les végétaux. Il est donc à consommer avec modération pour les femmes enceintes, les personnes souffrant d'anémie, les végétariens ou en besoin d'un apport en fer plus important. Les produits laitiers sont aussi à prescrire en accompagnement (nuage de lait, collation, dessert), car la caséine (protéine de lait de vache) empêcherait quelque peu l'action des fameuses catéchines.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Article(s) complémentaire(s)

Ajouter un commentaire