Prête à tomber amoureuse ?

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

prête à tomber amoureuse ?-l'amour - la femme et l'amour

Bien que nous soyons nombreuses à penser que c'est la rencontre avec cet Autre qui nous fait tomber amoureuse, d'après le psychosociologue Francesco Alberoni, les flèches de Cupidon ne frappent que les cœurs prêts à l'être. Ainsi tomber amoureuse ne serait pas seulement une histoire de rencontre, il serait avant tout une histoire de moment.
Quand est-on prête à tomber amoureuse ? Quand ce moment si attendu est-il venu ? Lorsque nous sommes non seulement prédisposées à vivre cet instant magique, mais aussi que nous sommes disponibles à vivre cette rencontre qui viendra chambouler notre quotidien.

Être disponible

Cela peut paraître une évidence, mais bien des femmes sont dans une démarche ou un désir de rencontre amoureuse et cela n’aboutit pas car elles ne sont, tout bonnement, pas disponibles. Le psychiatre Philippe Brenot, dans son livre "Inventer son couple", écrit des femmes célibataires : "Une part des femmes célibataires sont des veuves qui s'ignorent". Ces femmes, loin de condamner l'idée d'un renouveau amoureux, bien au contraire, portent en elles les signes de deuils qui restent encore à faire, sans même en avoir conscience. Et tant que ces deuils ne seront pas accomplis, l'amour naissant, heureux résultat de la rencontre amoureuse, demeurera hors de leur portée. Mais quels sont ces deuils ?
Ces deuils toujours présents, conscients ou inconscients, sont les difficultés à rompre avec la vie antérieure. Que celle-ci concerne une ancienne relation, un statut de célibat où le sentiment d'avoir encore des choses à y faire est dominant, les deuils de relations infantiles rendant impossible la mise en place d'une relation amoureuse adulte, etc. Tous ces attachements à une vie antérieure sont des empêchements à la rencontre amoureuse. Car tomber amoureuse met fin à notre quotidien comme nous le connaissons. Tomber amoureuse implique l'acceptation totale d'une rupture avec notre vie d'avant, parce que nous n'avons plus rien à y faire. En résumé, être disponible ne relève pas du désir conscient de vouloir tomber amoureuse, être disponible à une nouvelle rencontre amoureuse implique avant tout, d'être disponible à l'amour, à une nouvelle vie à deux, à l'attachement à un Autre.
Tomber amoureuse implique un lâcher-prise, il suppose d'être déjà prête au changement. Il exige aussi l'acceptation de la mise en résonance de notre monde intérieur. Car rappelons que la rencontre amoureuse est d'abord une rencontre avec soi-même, comme l'écrit Boris Cyrulnik " l'implosion amoureuse survient lors de retrouvailles où la familiarité des sens reconnus nous apaise et nous comble". La rencontre amoureuse ne peut survenir seulement si l'on accepte le réveil de ses mémoires, de ses émotions. Comme l'écrit le psychiatre Brenot dans son livre "Inventer le couple", " Je tombe amoureux parce que j'accepte de m'abandonner au jeu hypnotique des images intérieures qui n'ont de sens que pour moi. C'est le jeu de l'amour si l'on accepte de se laisser surprendre par les émotions et les réminiscences. Cela nécessite une grande disponibilité avec soi-même et une bonne dose de lâcher prise".
Si une disponibilité est indispensable à la rencontre amoureuse, l'amour naissant nécessite aussi une prédisposition à l'état amoureux.

Prédisposée à l'état amoureux

Nous sommes toutes prédisposées à l'état amoureux. Notre première rencontre amoureuse remonte à notre naissance, la première fois que nous rencontrons notre mère. Cette trace émotionnelle, comme toute autre, prédisposera l'individu à vivre des situations ravivant cette empreinte. Nous disposons donc toutes d'une propension à tomber amoureuse. Mais si nous y sommes prédisposées, pourquoi cela ne se produit pas ?
D'après Francesco Alberoni, on ne peut tomber amoureuse si l'on est, même partiellement, satisfaite de la vie que l'on a. Tomber amoureuse suppose un état de manque, il implique d'être animée par une force interne qui nous pousse à aller chercher à l'extérieur l'objet qui nous manque. Comme l'écrit Boris Cyrulnik, dans son livre « sous le signe du lien », « Il nécessite de la part du sujet amoureux, un état de quête. Pour chercher, il faut aspirer. Pour désirer, il faut manquer. »

Le désir amoureux amènerait la personne à frôler l'état amoureux, ensuite, comme l'écrit Alberoni, « celui qui est sur le point de tomber amoureux cherche quelqu'un qui lui réponde d'une certaine façon et il a souvent l'impression de l'avoir trouvé ».
Tomber amoureuse ne pourrait donc se produire que si cet état est déjà prêt à éclore en nous. L'amour naissant serait le résultat de la rencontre de deux individus, disponibles et prédisposés à vivr cet instante.
En résumé, si l'on souhaite connaître cet amour naissant, cet état amoureux, il faut non seulement se rendre disponible à une vie nouvelle, mais aussi être disposée, être sur le point de vivre l'implosion amoureuse.

Livre(s) conseillé(s)

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

style="display:inline-block;width:320px;height:100px"
data-ad-client="ca-pub-5211603583084742"
data-ad-slot="5003539515">

Ajouter un commentaire