Séduction et estime de soi

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

séduction et estime de soi - rencontre - la femme et l'amour

Lors de la phase de séduction, l'estime de soi joue un rôle primordial. Que ce soit dans l'approche ou le choix d'un éventuel partenaire, l'image que l'on a de soi aura son mot à dire. Non seulement, de l'estime de soi dépend notre façon de séduire, mais aussi, notre façon de nous laisser séduire. Car, si la séduction a pour premier objectif de permettre le rapprochement des corps et des âmes, la séduction est aussi un excellent moyen de nourrir son estime personnelle !
Mais est-on tous égaux devant l'estime de soi en matière de séduction ? Des expériences menées ont montré qu'une basse ou haute estime de soi aurait des conséquences différentes, non seulement en situation de séduction, mais aussi dans le choix d'un éventuel partenaire selon que l'on est un homme ou une femme.

L'estime de soi, la rencontre et le choix du partenaire

L'estime de soi se compose non seulement de la vision de soi mais aussi de la confiance que l'on s'accorde. Rien d'étonnant que l'estime ait un impact sur les rencontres que l'on fait. Et surtout sur l'impression que l'on laisse à l'autre.
Si la rencontre amoureuse est la rencontre de deux personnalités, de deux narcissismes, il n'est pas surprenant que les personnes à basse estime rencontrent quelques difficultés en matière de séduction. Souvent les personnes à mauvaise estime sont comme handicapées dans les situations où elles doivent se présenter, parler d'elles-mêmes. Le discours n'est pas très convaincant car la personne n'est pas très convaincue elle-même. Il peut lui arriver de trébucher dans ses explications, de se contredire, cherchant plus à plaire, à ne pas décevoir, qu'à être elle-même. Malheureusement pour les individus à basse estime, des études ont révélé que l'on paraissait plus sympathique en se présentant positivement qu'en se dévalorisant. (C. André) En évitant bien sûr la vantardise qui, elle, a plutôt tendance à faire fuir. Inutile de préciser que savoir se mettre en avant et se valoriser n'est pas vraiment le fort des personnes à basse estime.
La personne à basse estime peut aussi ressentir une anxiété, une gêne à attirer l'attention sur elle. Car le moment de la rencontre, les temps de la séduction sont par excellence des moments où les projecteurs de l'un sont braqués sur l'autre. Il est d'ailleurs courant de confondre timidité et mauvaise estime de soi en matière de rencontre. Ce n'est pas tant la timidité qui représente un frein à la rencontre, mais la difficulté que ressent la personne à s'affirmer face à un autre, à vivre paisiblement l'intérêt qu'elle peut susciter chez l'autre. En résumé, il est primordial d'apprendre à cultiver une bonne estime de soi afin de rendre nos rencontres amoureuses plus fluides.
L'impact de l'estime de soi ne se limite pas à la rencontre en elle-même. Elle entre en jeu pour ce qui est du choix d'un éventuel partenaire de vie. Dans son livre « L'estime de soi », le psychiatre Christophe André relate des études qui ont été faites dans ce domaine. Il s'avère que si, pour des relations éphémères, nous choisissons des partenaires qui nous valorisent. Quand il s'agit de se choisir un partenaire de vie, on choisit celui « qui nous voit comme nous sommes ». Dans le long terme, on rechercherait la justesse dans le rapport à nous-mêmes, à l'autre. Ainsi les personnes à basse estime auront tendance à choisir un partenaire avec une même vision critique.

L'estime de soi versus homme-femme

Bien que la séduction ait un impact sur l'estime de soi, vouloir séduire est aussi une prise de risque. Séduire un autre soulève la possibilité d'être rejeté. Pour éviter cela, surtout si on appartient à la gent féminine, rien de plus simple. Les femmes ont, par habitude sociale, la bonne place en matière de séduction, puisqu'il revient le plus souvent à l'homme de faire la tâche la plus dure : l'approche.
Pour la femme, il lui suffit de quelques minauderies pour faire comprendre à l'homme qu'il y a une possibilité d'ouverture, qu'il a le feu vert, qu'il peut l'aborder.
Des expériences menées sur l'estime de soi ont révélé qu'une basse estime n'avait pas les mêmes conséquences selon que le sujet est un homme ou une femme.
Si pour les hommes, une bonne estime permettra au sexe masculin de se montrer plus actif dans la rencontre, d'oser plus facilement aller vers la gent féminine, de prendre des risques. Il n'en va pas de même pour la femme. Ces études révèlent qu'une femme à basse estime se laissera plus aisément aborder qu'une femme à bonne estime. Ainsi les femmes à mauvaise estime accepteraient plus facilement de se faire séduire, même par un homme qui ne leur plaît pas nécessairement. Elles seraient plus vulnérables, plus sensibles à la séduction.

Ce qui s'explique aisément par le fait qu'une femme à basse estime sera plus facilement happée par la dynamique de tenter de plaire à un autre, de tenter d'être à la hauteur, d'y voir une chance de nourrir quelque peu son narcissisme. Il lui sera aussi plus difficile de s'affirmer dans son refus.
En résumé, si une femme à bonne estime aura son mot à dire sur le choix d'un partenaire potentiel, la femme à basse estime, elle, se laissera choisir ! Car le choix du partenaire, ou son-non choix, se fait sur la base de ce que l'on croit mériter !

Livre(s) conseillé(s)

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

style="display:inline-block;width:320px;height:100px"
data-ad-client="ca-pub-5211603583084742"
data-ad-slot="5003539515">

Ajouter un commentaire

Commentaires

Commentaire: 
Bonjour , Je ne retrouve pas les sources des études qui vont ont permises de rédiger cette article. Pouvez vous m'informer à ce sujet svp. Un grand merci