Ces femmes que les hommes aiment

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

ces femmes que les hommes aiment - la rencontre - la femme et l'amour

Les hommes et l'amour. Qu'ont donc ces femmes que les hommes aiment? Quels sont les comportements auxquels les hommes prêtent attention pour qu'une histoire d'amour soit possible? Car si l'homme peut parfois cultiver des comportements de chasseur, il ne considère pas toutes ses proies de la même façon.

Les hommes aiment s'amuser mais épousent les madones

Les hommes aiment prendre du bon temps. La plupart d'entre eux ne refuseront pas de s'amuser pour une nuit, voire pour certains, même engagés dans une vie maritale où fidélité a été promise. A vrai dire, les hommes n'ont absolument rien contre les femmes qui butinent de fleur en fleur.
On peut même avancer, sans grand risque, qu'ils apprécient beaucoup la compagnie de ces femmes. Mais pour la majorité d'entre eux, ces femmes resteront des histoires d'une ou quelques nuits, rien de plus. Des femmes avec qui on passe du bon temps.
Pourquoi ? Car les hommes ont besoin d'avoir la certitude d'être les géniteurs des futurs enfants à naître. Les femmes, que les hommes aiment et surtout épousent, sont celles qui leur accordent une exclusivité quasiment acquise d'avance. De tous temps, comme l'écrit le psychiatre P. Lemoine, dans son livre « séduire », « une déesse mère comme la Sainte Vierge devient la plus séduisante des femmes, car elle allie la tendresse d'une mère féconde à la fascination de sa pureté. »
Instinct de territoire, insécurité, perte de pouvoir, machisme, frustration sexuelle, image de la femme idéale correspondant à la Vierge Marie, irrespect, incapacité à marier le rôle de mère et de «femme libertine»,etc.... Certes, pas toujours pour de bonnes raisons, mais la réalité reste telle. Les hommes épousent les madones. Et prient ensuite pour que celles-ci deviennent libertines.... mais juste avec eux !

Les hommes et leur phallus

Depuis la nuit des temps, nous vivons dans un système patriarcal. Système où l'homme domine. Pendant de longs siècles, l'homme est demeuré le chef de famille. Et le reste malgré toutes les avancées et révolutions sociales.
La femme ne peut être chef de famille qu'en l'absence d'un homme dans son foyer. Tel est le rôle de l'homme dans nos sociétés. Cela ne sous-entend pas que la femme doive accepter une position de soumission que certains voudraient la voir emprunter. Une parité-égalité des statuts est certainement la situation idéale et la plus épanouissante pour le couple. Heureusement beaucoup d'hommes d'aujourd'hui l'acceptent et la partagent.
Mais les femmes, que les hommes aiment , demeurent celles qui ne cherchent pas à leur voler la position phallique, en d'autres mots, celles qui ne cherchent pas à les castrer. Car chercher à établir une parité n'est pas chercher à dominer. La dynamique de domination/soumission ne fait que faire perdurer la question : qui détient le phallus ? Une dynamique qui repose sur le pouvoir. Où la fin du combat pour le pouvoir ne peut prendre place qu'avec l'acceptation de la domination de l'autre, ou une séparation.
L'homme reste donc très sensible à garder son phallus. Après, à nous les femmes de choisir un homme qui a compris que la présence de son phallus n'implique en rien une domination sur l'autre et que celui-ci d'ailleurs n'est pas synonyme de pouvoir!

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

style="display:inline-block;width:320px;height:100px"
data-ad-client="ca-pub-5211603583084742"
data-ad-slot="5003539515">

Ajouter un commentaire