Lilith, la femme libre!

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Lilith, la femme libre! - être femme - la femme et l'amour

Moins connue qu’Ève, Lilith fut pourtant la première femme d'Adam. Femme rebelle, libre, Lilith se considérait comme l'égale de l'homme. Son refus d'obtempérer à la domination masculine ainsi que de réduire sa raison d'être à la satisfaction des désirs de l'homme lui vaudra sa séparation d'avec Adam.
Diabolisée, mise sur le banc d'accusation par les bonnes mœurs sociales, Lilith était tombée dans l'oubli. Avec l'émancipation féminine, Lilith, condamnée à l'ombre, sort de nouveau de sa réserve.

Lilith, première femme de la genèse

D'après les premières écritures, Dieu créa l'homme, Adam, à partir de l'argile qui recouvrait la Terre. Puis, à partir de cette même argile, il créa la première femme, Lilith. Contrairement à Ève, qui fût créée à partir d'une côte d'Adam, Lilith était donc une création égale à l'homme. Elle prôna une parité-égalité face à l'homme.
Femme obstinée, elle contesta la position de la femme dans le couple et ne pouvait se résoudre à se plier aux désirs de l'homme.
L'histoire raconte que Lilith refusa de se tenir sous Adam lors de l'acte sexuel. S'ensuivit une dispute et Lilith quitta Adam. C'est ainsi qu'elle rejoignit le monde des démons, selon les Saintes Ecritures.
En effet, Lilith tire son nom d'un groupe de démons femelles. Selon les écritures saintes, c'est Lilith qui se transforma en serpent, provoquant la chute d’Ève et Adam.
Femme fatale, tentatrice, Lilith est parfois reconnue comme étant la Reine de Saba.
Selon beaucoup de versions, elle désirait la liberté sexuelle. Contrairement à Ève qui était docile, dépendante et qui acceptait la domination de l'homme sur la femme, Lilith se rebella. Elle refusa le sacrifice. Lilith devint ainsi la femme de la nuit, la part sombre de la personnalité féminine. D'ailleurs la lune noire en astrologie est souvent symbolisée par Lilith.
Lilith était aussi une femme d'une grande intelligence, celle qui savait. Pas étonnant que plusieurs groupements féministes l'aient utilisée comme symbole de leur mouvement.

Lilith et la femme moderne

Diabolisée pendant de longs siècles, c'est dans les oubliettes de la mémoire humaine que termina Lilith. Mais depuis les débuts de l'émancipation de la femme, l'esprit de Lilith se fait de nouveau sentir dans la condition de la femme.
Libération sexuelle, accès à la contraception, droit de vote, droit de disposer de son corps, droit de dire non, de travailler, d'être financièrement indépendante. La Lilith des temps modernes se matérialise de nouveau au travers de toutes les célibattantes, de ces femmes qui se battent pour leurs droits, de celles qui refusent le sacrifice de leur statut de femme indépendante, même mariée.
Parfois appelées les « chiantes », les non soumises, ces rebelles ont aussi compris qu'une parité-égalité homme-femme était nécessaire à un équilibre social sain, sans pour autant avoir recours à une castration systématique de la gent masculine. Car ceux-ci demeurent et demeureront nos compagnons, nos alliés. Car émancipation féminine ne doit pas rimer avec guerre des sexes mais un pouvoir qu'il nous faut apprendre à partager.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

style="display:inline-block;width:320px;height:100px"
data-ad-client="ca-pub-5211603583084742"
data-ad-slot="5003539515">

Ajouter un commentaire