Les différents visages de l'amour

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

les différents visages de l'amour - l'amour - la femme et l'amour

Amour passion, amour fou, amour de soi, amour filial, amour inconditionnel ou encore amour amical. L'amour se décline sous bien des formes. Pourtant, malgré la multitude de ses liens possibles, le même terme sert à le désigner. L'amour. Déjà les philosophes grecs cherchaient à établir une définition de l'amour. Et les termes Éros, Agapé, Philia étaient couramment employés pour les différencier.

Éros ou l'amour-passion

Le désir habite, nourrit, constitue l'amour-passion. Désir de l'autre. Désir de passer tout son temps avec l'être aimé. Ce désir provoque le développement d'une pensée quasi obsessionnelle envers ce dernier. Le désir d'avoir l'être aimé rien qu'à nous. Mais le désir exprimé n'est que le pendant indissociable du manque que l'on éprouve à ne pas encore faire un avec l'autre. Le manque de sa présence, le manque d'une unicité tant rêvée. La face du désir nous procure un tel plaisir que nous ne saurions nous en passer. Mais ce désir vient nécessairement avec cet état de manque de l'autre. Manque qui devient alors souffrance. Et cette souffrante exaltation, où la biologie y a une grande part de responsabilité, est certainement ce qui définit le mieux l'état amoureux. Être amoureuse devient un état subi sans que nous ne puissions l'arrêter. Mais on se doit aussi de réaliser que cet état amoureux est un état que ne concerne que soi. Tomber amoureuse est un rapport à soi-même où l'autre n'est qu'un objet déclencheur. Il est donc un amour égoïste par excellence. Ce qui explique aussi pourquoi tomber amoureux est accessible à tous. Contrairement à l'acte d'aimer un autre.

Agapé ou l'amour-compassion

Opposé à l'amour-passion égoïste, le mot « Agapé » nous vient du grec et signifie amour, dévouement. Ainsi, contrairement à Éros et sa passion dévorante entièrement tournée sur soi-même, Agapé englobe l'ouverture vers un autre. L'amour d'un autre. À son origine, ce mot était surtout employé pour parler de l'amour divin, l'amour chrétien. L'amour de Dieu pour les hommes et de l'amour des hommes pour Dieu. Aujourd'hui, l'altruisme en est son représentant. Une compassion ressentie indépendamment de la valeur de l'autre. Il est, dans les écritures chrétiennes, l'acte d'aimer son prochain comme soi-même. C'est pourquoi, il est certainement l'amour le plus difficile à vivre, à mettre en place dans nos vies de tous les jours. Car pour aimer un autre, il faut déjà savoir s'aimer.

Philia ou l'amour amical

Car l'amitié est aussi une relation d'amour indispensable pour une vie heureuse. Et cet amour, comme l'amour Agapé, n'a pas besoin d'exprimer une souffrance, une tension interne pour se manifester. Avec Philia, c'est savoir jouir et se réjouir. Contrairement à Éros, où le manque de l'autre provoque un désir, une tension interne faite de souffrances. L'amour philia permet de se réjouir de ce que l'on a, de se satisfaire. Il n'y a donc rien d'étonnant que l'amitié en soit son représentant. Philia est un amour qui se veut aussi tourné vers un autre, car aimer un autre, c'est vouloir son bien. Et si une relation amoureuse commence avec Éros, pour une histoire d'amour réussie, il est nécessaire que les deux protagonistes du couple soient capables de développer cet amour Philia.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Ajouter un commentaire