Comment favoriser la production d'ocytocine et stimuler le sentiment de bien-être ?

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Par Anne Marie

Comment favoriser la production d'ocytocine - bien-être - Etats d'esprit

Dans une société où le mental occupe une place prédominante, nous finissons par croire que ce dernier détient les clés du bonheur. Or, les découvertes scientifiques de ces dernières décennies ont démontré à maintes reprises que nos ressentis émotionnels avaient toujours une origine hormonale. Ainsi, face à des situations stressantes, notre cerveau libère, en plus ou moins grandes quantités, du cortisol et de l'adrénaline. Ces dernières, en provoquant des émotions de peur et d'attaque chez l'individu, permettent à celui-ci d'agir face à une situation perçue comme « menaçante » pour son bien-être et/ou sa sécurité.
Si des hormones sont en charge d'émotions « négatives », il en est d'autres qui induisent, instantanément chez l'individu, un sentiment de bien-être. C'est ainsi le cas de l'ocytocine, reconnue aujourd'hui pour induire chez la personne un sentiment de bien-être et de sécurité. Ainsi, en favorisant certains comportements et activités, nous stimulons la production d'ocytocine, augmentant, par conséquent, notre sentiment de bien-être.

8 activités qui stimulent la production d'ocytocine naturellement

Si l'accouchement est certainement la situation où notre corps libère spontanément la plus grande quantité d'ocytocine, il n'est malheureusement pas réalisable de l'intégrer sans fin dans son quotidien. Quelles autres activités ou attitudes cultiver pour améliorer son sentiment de bien-être ?

1 – Le sourire

Si un sourire donne à l'individu un visage plus avenant, c'est aussi en partie dû au fait que le sourire stimule la production d'ocytocine chez l'autre. Ce qui explique, en partie, pourquoi nous éprouvons plus de désir à entrer en contact avec une personne qui sourit. Car son sourire nous rend tout simplement plus heureux. S'entourer de personnes souriantes et favoriser son attention sur des visages souriants augmenterait naturellement notre taux d'ocytocine dans le sang.

2 – Le toucher

Le toucher, lorsqu'il est bienveillant bien sûr, est un excellent moyen de stimuler la production d'ocytocine. Que ce soit grâce à la pratique de la danse en duo, à un massage ou juste une accolade, les échanges tactiles avec nos pairs engendrent instantanément une augmentation de la production d'ocytocine. On comprend mieux le succès qu'ont remporté les « free hugs » (action qui consiste à serrer l'autre dans ses bras). Peut-être est-ce la raison qui nous pousse à prendre instinctivement dans nos bras les enfants ou les proches, lorsque ces derniers traversent un moment un peu difficile. Nous en connaissons certainement, par mémoire, les bienfaits.

3 – Les pensées d'amour pour les autres

Paul Zak, économiste connu pour ses expériences sur l'incidence de l'ocytocine dans le domaine de l'économie, a prouvé que nourrir des pensées d'amour pour son conjoint augmentait le niveau d'ocytocine dans le corps. Si les résultats de certaines de ses expériences sont à prendre avec des pincettes (absence de prise en compte de nombreux biais), il en est une qui est parfaitement standardisée puisqu'une prise de sang était prise avant et après l'expérience. Paul Zak a ainsi demandé à 32 hommes, lors de la Saint-Valentin, de prendre quelques minutes pour penser à une déclaration d'amour qu'ils pourraient faire à leur compagne. Le taux d'ocytocine présent dans le sang était nettement supérieur après avoir nourri des pensées d'amour pour leur partenaire. Penser à des personnes que nous aimons et se placer dans une position de don d'amour serait donc un excellent moyen d'améliorer son propre sentiment de sécurité et de bien-être. Il serait alors utile de garder à l'esprit les conséquences sur son propre état émotionnel lorsque l'on pense à des personnes que nous sommes loin de chérir !

4 – Cultiver la tendresse

La tendresse serait aussi un excellent vecteur pour stimuler la production d'ocytocine. Si recevoir des caresses augmente le taux d'ocytocine, en donner favorisera tout autant la production de cette hormone du « bonheur ». Une étude a ainsi montré qu'un moment à câliner son animal domestique était aussi l'occasion d'augmenter son propre sentiment de bien-être. En d'autres mots, donner de la tendresse a les mêmes conséquences qu'en recevoir.

5 – Partager des moments d'humour avec ses amis

Échanger avec ses amis sur des sujets positifs et rire ensemble seraient d'excellents moyens pour stimuler la production d'ocytocine. Cultiver des moments d'intimité partagés avec un brin d'humour est la garantie d'améliorer son sentiment de bien-être.

6 – Méditer

De nombreuses expériences ont montré les bienfaits de la méditation sur les processus mentaux. 20 minutes de méditation par jour permettraient d'aborder son quotidien avec un plus grand sentiment de calme intérieur.

7 – Échanger un baiser

L'échange amoureux est certainement la plus grande source de stimulation de production d'ocytocine. Et dans ce domaine, le baiser amoureux occupe l'une des plus hautes marches du podium.

8 – Faire l'amour

L'orgasme sexuel serait selon les chercheurs l'occasion d'expérimenter la plus haute libération d'ocytocine dans le sang après l'accouchement.

À y réfléchir, on s'aperçoit que ces activités ont toujours été pour l'être humain de grandes sources de contentement. Nous avons juste découvert, quelle hormone se cachait derrière cet état de félicité. Si l'on souhaite cultiver calme et sérénité, à soi de s'éduquer et d'intégrer dans son quotidien ces petits gestes et attitudes qui font de nous des gens plus heureux !

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Ajouter un commentaire