La fin des « cadenas d'amour » à Paris

Retrouvez-nous sur

Twitter icon
Facebook icon
Google+ icon
RSS icon

Anne Marie

La fin des « cadenas d'amour » à Paris - actualités - états d'esprit

Aujourd'hui, le 1er juin 2015, près d'un million de cadenas sera retiré du Pont des Arts à Paris.
Célèbre dans le monde entier, cette coutume, qui consiste à accrocher à ce pont mythique un cadenas gravé des noms des tourtereaux et de jeter ensuite la clé dans le fleuve, était devenue, au fil des dernières années, le symbole de la promesse d'un amour éternel !
C'est de 45 tonnes de métal que le célèbre pont de la capitale des amoureux va ainsi s'alléger. Sécurité des passants, protection du patrimoine, la ville de Paris n'a d'autres choix que de retirer ces centaines de milliers de témoignages amoureux et encourage ces derniers à trouver d'autres moyens pour exprimer leur amour éternel.

Une coutume devenue lourde de conséquences

C'est en 2008 que la tradition commence à Paris. Cependant, la mode des cadenas d'amour aurait rencontré la popularité avec la sortie au cinéma de l'adaptation du roman de Federico Moccia, « Trois mètres au-dessus du ciel » au début des années 2000. Depuis, les amoureux ont élu certains lieux dans différentes capitales du monde pour exprimer leur amour sous cette forme. Le pont de Milvius à Rome ou le pont des Arts à Paris sont ainsi devenus victimes de ce succès.
À tel point que la sécurité et l'intégrité des lieux s'en sont trouvées compromises. Le 8 juin 2014, une grille entière du pont des Arts finit par céder sous le poids de ces fameux « cadenas d'amour ». La municipalité de Paris décide alors d'agir. Jusqu'ici tolérés, « à terme, ces cadenas seront enlevés », déclare la ville.
La municipalité invite depuis les amoureux à se prendre en photo sur ce pont et les encourage à publier ensuite leur cliché sur un site dédié, où s'inscrit le message : « les cadenas ne sont pas bons pour le patrimoine parisien ».
En mai 2010, la plupart des cadenas d'amour avait déjà disparu au détour d'une nuit. Il s'avéra que cet « enlèvement » était le fait d'un étudiant des Beaux-Arts qui avait transformé cet amas de métal en une sculpture.
Mais la ville n'a plus le choix. Le pont, devenu malgré lui symbole mondial du romantisme, croule littéralement sous le poids du métal. Le pont sera donc fermé pour une semaine, à compter du 1er juin, pour procéder à l'enlèvement des grilles et la mise en place de glaces, sur lesquelles il sera impossible d'accrocher quoi que ce soit.
Si beaucoup de touristes sont déçus par la décision de la mairie, les raisons de sécurité qui ont poussé la ville à agir ne peuvent être ignorées. Mais que vont devenir ces cadenas d'amour ? Sur ce point, la municipalité ne se prononce pas, mais promet une manifestation artistique unique à la place pour que ce lieu demeure tout de même un endroit où le romantisme a toujours sa place.

Vous aimez cet article ? Dites-le à vos amies

Ajouter un commentaire